Jumelage : les chorales unissent leur voix

Concert à l'occasion du 40e anniversaire du jumelage avec la ville d'Heppenheim à NDR

A l'occasion du 40e anniversaire du jumelage avec la ville d'Heppenheim, la chorale « New harmonists » de la ville allemande a donné un concert gratuit samedi à l'église Notre-Dame-de-la-Ressurrection du Chesnay, avec "Libre swing" du Chesnay. Le concert était organisé par l'association du jumelage Heppenhein-Le Chesnay.


L'émotion gagne l 'assemblée. Près de l'autel, les choristes interprètent « Gabriellas sang », une chanson suédoise tirée du film « la chorale du bonheur ». Elles sont une trentaine de la chorale « New harmosists » à avoir fait le déplacement depuis Heppenheim, la ville jumelée avec le Chesnay. Dans le cadre des festivités du 40e anniversaire du jumelage entre les deux villes, ces chanteuses ont donné un concert à l'église Notre-Dame-de-la-Résurrection, samedi dernier. Et notamment Simone qui vient pour « la premi§re fois au Chesnay. La ville est très agréable grâce à ses espaces verts et sa proximité avec Paris », estime-t-elle. « Je chante depuis huit ans et je suis très contente de pouvoir le faire pour les 40 ans du jumelage. Avec ce voyage, des amitiés se sont créées », explique la voix alto de la formation. « Un jumelage, c'est la rencontre des peuples », ajoute Jean-Michel Prats, le président du comité de jumelage. Il se réjouit de « ce point commun entre les deux villes ». Sur scène, la chorale du Chesnay « libre swing » prend le relais avec ses gospels. « Le 9 mai nous étions déjà allés en Allemagne pour un concert. En chantant tous ensemble, quelque chose s'est créé », raconte Georges Mbaah, le chef de chœur. « Ils nous ont très bien accueillis, on essaie de faire pareil. Et puis en séjournant dans les familles, cela permet d'avoir des échanges et de donner du sens au jumelage », indique le responsable. « J'espère que cette soirée restera inoubliable ». La délégation allemande reviendra pour la fête des Chênes Verts en septembre.

Article rédigé par, Cédric Simon-Lorière, journaliste des « Nouvelles de Versailles »

 

LIBRE SWING LE CHESNAY - JANVIER 2014